Courrier  Recevoir la Newsletter
Accueil  Galerie  2008  Le vendredi 4 janvier 2008


 

25ème anniversaire
25 dessins originaux
Exposition REISER
du 11 janvier au 16 février 2008


par Florence BEAUGIER,    

 

DANS LA MEME RUBRIQUE :

LA GRANDE BOUFFE
Sérigraphie

PSYCHEDELIA
La carte blanche de La Mauvaise Réputation au CAPC
Une exposition de Joël Hubaut
PRESENCE PANCHOUNETTE
Less is less, more is more, that’s all.

Quelque chose a changé
Frédéric CLAVÈRE

Exposition REISER


 


Jean-Marc Reiser dit Reiser, qui a signé à ses débuts Jean-Marc Roussillon, est un scénariste et dessinateur de bande dessinée, né à Réhon (Meurthe-et-Moselle) le 13 avril 1941 et décédé à Paris le 5 novembre 1983 des suites d’un cancer des os.
Après avoir débuté dans la vie comme livreur chez le caviste Nicolas durant quatre ans, Reiser commence en 1958 une carrière de dessinateur en publiant dans différentes revues mineures, telles que Blagues (pseudo JIEM) et La Gazette de Nectar (pseudo J-M Roussillon - journal interne à la maison Nicolas).
En 1960, il fonde avec les dessinateurs Fred et Cavanna, qu’il a rencontré à l’âge de dix-sept ans, le mensuel Hara-Kiri qui deviendra l’un des fleurons de la culture underground des années 1970. En 1966, il entre au journal Pilote où il collabore avec quantité d’auteurs de talent : Gotlib, Alexis, Mézières, Mandryka, Cabu, etc.
Après l’interdiction d’Hara-Kiri Hebdo en 1970, en raison de l’annonce irrespectueuse du décès du général de Gaulle (le fameux : Bal tragique à Colombey : un mort), il collabore naturellement dès le premier numéro à Charlie Hebdo qui lui succède. Tout au long de sa carrière, Reiser a également publié dans La Gueule Ouverte (il s’intéresse de près à l’écologie), BD, Charlie Mensuel, Métal hurlant, L’Écho des Savanes.

Son œuvre est considérable. On retiendra ses personnages : Gros Dégueulasse, Jeanine... Ses dessins ont été rassemblés dans de nombreux recueils : Ils sont moches, La Famille Oboulot aux vacances, Les Oreilles rouges, La Vie au grand air, Vive les femmes, etc. La série des Sales Blagues publiée dans L’Écho des Savanes, poursuivie par Vuillemin, continue d’attirer un grand nombre de lecteurs. Parmi les principales caractéristiques de son style, on peut retenir :

> Son habitude de parler des gens ordinaires, de leur vie de tous les jours. Il a très rarement dessiné les hommes politiques de son époque, alors qu’il travaille pour un hebdomadaire satirique.
> La simplicité de son dessin. Reiser va toujours à l’essentiel. Son but : faire rire.
> Son humour, très cru pour l’époque, et souvent d’un mauvais goût assumé.



« Il est allé au cimetière à pied » (il est enterré au cimetière du Montparnasse), pour reprendre le titre du numéro spécial d’Hara-Kiri à sa mort qui reprenait un de ses dessins, réalisé initialement pour Franco. Lors de son enterrement, l’équipe d’Hara-Kiri avait déposé une gerbe sur laquelle on pouvait lire : "De la part de Hara Kiri, en vente partout".



C’est pour rendre hommage à Jean-Marc Reiser disparu depuis 25 ans que la librairie La Mauvaise Réputation, organise cette exposition de dessins originaux appartenant à des collectionneurs aquitain. On y retrouvera la célèbre affiche du film La grande bouffe mais aussi des dessins inédits de Reiser.

A cette occasion, sera également présentée une pièce rendant hommage au dessinateur et réalisée par l’artiste Joël Hubaut.
Une exposition émouvante, surprenante et à mourir de rire. Vernissage le vendredi 11 janvier à partir de 18h.


 


Florence BEAUGIER

 




 

 

Courrier  Recevoir la Newsletter
Textes & illustrations sous COPYRIGHT de leurs auteurs. Traduction/Translation