Courrier  Recevoir la Newsletter
Accueil  Galerie  2016  Le mercredi 31 août 2016


 

Vernissage jeudi 15 septembre
OLIVIER LEROI
LE NIVEAU DU LIÈVRE

Exposition du 15 septembre au 15 octobre 2016


par Florence BEAUGIER,    

 

DANS LA MEME RUBRIQUE :

MANUEL OCAMPO
ABORTION OF CUTE

OLIVIER LEROI
LE NIVEAU DU LIÈVRE

LAURENT LE DEUNFF
MANGROVE

LA FINALITÉ AU REPOS
Une exposition de Thierry LAGALLA

YAN MORVAN
CHAMPS DE BATAILLE

INTROÏT
Exposition collective
du 13.02 au 26.03.2016


 

Après avoir suivi une formation de forestier en Corrèze, Olivier Leroi a été élève de l’Institut Des Hautes Études en Arts Plastiques sous la direction de Pontus Hulten. Né en 1962 en Sologne, il vit et travaille à Nançay (Cher) et en Pays de Loire.

L’œuvre d’Olivier Leroi est d’une surprenante et vivifiante impertinence poétique. Toujours en lien intime avec son milieu, l’artiste y puisant sa respiration, elle est à la fois rhétorique et se compose d’images métaphoriques ou métonymiques.
Elle est l’expression, par le mot, l’image, la forme, l’humeur, l’humour, qui s’en dégagent de la simple vitalité du quotidien. Par une manipulation toujours très minimale, il est ici, ramené par Leroi à son rythme essentiel, celui du sens, des sens, multiples et mystérieux des aspects de l’existence.

La production artistique d’Olivier Leroi dote ainsi d’authenticité notre séjour terrestre et constitue avec évidence une drôle, saisissante et facétieuse tâche spirituelle car celle-ci est douée dans son propos d’une dimension ironique et poétique. Elles constituent une sorte d’écart de langage dans une distorsion de sens et de perception, chaque œuvre fonctionnant comme un dispositif à perturber et à questionner avec plaisir car elles privilégient la vie et la jouissance incarnée du réel. L’oeuvre d’Olivier Leroi résiste à toute classification. Un travail privilégiant le milieu naturel, du pré aux déserts africains, sans rien de morose, où s’exprime un rapport enchanté et euphorique au monde.

Pour son exposition à La Mauvaise Réputation, Olivier Leroi présente une série d’œuvres sculptures et dessins.

Avec la sculpture intitulée Souffle, il présente un goujon taxidermisé de la bouche duquel s’échappe une bulle de verre soufflé, celle-ci porte le poisson en l’air et par miracle il n’est plus hors de l’eau mais suspendu. En s’éloignant ainsi du sens commun il invente un sens singulier qui ouvre ses propres hypothèses et questionnements, ceux d’une conscience aiguë du monde, bref, une tendre invitation à la philosophie.


Souffle, 2014
Goujon taxidermisé, verre souflé, 39 x 5,5 cm


Dans Résonner, un dessin à l’encre de couleur et à la mine de plomb sur bois de placage, on peut voir à droite un arbre sur lequel s’est posée une autre silhouette, celle d’un pivert. Derrière la tête de l’oiseau posés à l’horizontale, cinq points de couleurs : rouge, vert, blanc, bleu, jaune. A gauche, un trou autour duquel Leroi a dessiné un cerne qui révélerait les strates du bois... Ainsi résonne et raisonne la vitalité du monde, avec précision et avec douceur.


Résonner, 2014
Encre de couleur et mine de plomb sur bois de placage, 12 x 23,5 cm




>>> www.olivierleroi.net


Documents liés
  COMMUNIQUÉ DE PRESSE
PDF - 374.4 ko
 

 


Florence BEAUGIER

 




 

 

Courrier  Recevoir la Newsletter
Textes & illustrations sous COPYRIGHT de leurs auteurs. Traduction/Translation