Courrier  Recevoir la Newsletter
Accueil  A la Une  Le jeudi 9 novembre 2023


 

18 novembre 2023 - 13 janvier 2024
Pascal Pinaud
Au fil du temps

vernissage vendredi 17 novembre


par Florence BEAUGIER,    

 

DANS LA MEME RUBRIQUE :

CARACTÈRES
Estelle DESCHAMP
Jacques LIZÈNE
Pascal PINAUD
Jérôme ROBBE

Pascal Pinaud
Au fil du temps

Amandine Urruty
Dramarama

Bérénice Mayaux
PLAYTIME

Yves Chaudouët
PORTRAITS

Joël Hubaut
ZIP-ZIP ou (Hyper arrangement contaminé par flashback d’extension avec injection non-linéaire ramifiée en mode greffon d’fond)


 

Pour sa première collaboration avec la galerie LMR, l’artiste français Pascal Pinaud investit le lieu avec Au fil du temps, une exposition qu’il a pensé autour de deux séries de grandes peintures inédites et d’une sélection d’une trentaine de dessins.

Pascal Pinaud est né en 1964 à Toulouse, il vit et travaille à Nice.
Il s’engage dans la peinture au début des années 80 avec la ferme volonté d’en renouveler les pratiques, les questionnements et les modes de production. Il réinvestit la peinture abstraite, mais pas seulement, il n’est pas rare qu’il passe aussi par le motif dans une recherche incessante de nouvelles voies. Ce pourra être, sans châssis, sans pinceaux, en utilisant la marqueterie, le canevas, la peinture de carrosserie... Le tout, muni d’une grande originalité formelle et technique.
C’est sous l’acronyme PPP - PASCAL PINAUD PEINTRE - qu’il prend dès 1995, qu’il réinterprète les grands mythes de la peinture. Ces œuvres font partie de collections privées et de collections publiques de nombreux FRAC - Sud, Bretagne, Alsace, Basse-Normandie, Limousin - mais aussi du FNAC (Fonds National d’Art Contemporain), du musée d’art moderne de la ville de Paris, du musée Picasso d’Antibes, du Mac Val, du MAMCO de Genève, etc.
Le travail de Pascal Pinaud fonctionne par séries, trente-six à ce jour. Leur esthétique et leur processus sont à chaque fois très différents, ce qui lui permet d’exclure radicalement et définitivement tout point de vue linéaire sur son œuvre. Aucune série ne s’arrête, elles peuvent s’allonger au fil du temps. Leurs points communs ? Un goût affirmé du méticuleux et du réussi qui enlace avec jubilation, et non sans humour, l’accident du geste qui agresse et révèle la forme. Tout cela c’est chez Pinaud, la soutenance d’une volonté sans cesse reconduite de déjouer les effets de style et autre histoire de marque et de signature de l’artiste.
Chaque pièce est un prototype qui exploite les données d’une procédure précisément pensée, parfois plusieurs années auparavant, et que l’on peut retrouver dans ces dessins, plus de 500 à ce jour, tous au format 50 x 32 cm. Ils sont à voir comme des recherches à la conception des grands formats. Des années après leur élaboration, ils peuvent inspirer de nouvelles grandes peintures. On comprend ici l’importance pour l’artiste des effets à long terme et des temps de pause.

Les œuvres de Pascal Pinaud puisent leur source dans des activités du quotidien. Pour l’exposition fil du temps ce sera la tapisserie et le collage de cartons trouvés chez Ikéa, qui, recouverts de tissus d’ameublement puis organisés avec un certain goût pour le Constructivisme, se voient déplacés dans le champ de la peinture.
Les œuvres de PPP multiplient les horizons, en passant par le geste et par le réel, il s’y noue un dialogue passionnant et infini entre la vie de tous les jours et les discours les plus élaborés de la peinture moderne et contemporaine.

Vernissage en présence de l’artiste, le vendredi 17 novembre de 18h à 21h.


Florence Beaugier Piovesan


Documents liés
 
PDF - 1.5 Mo
 

 


Florence BEAUGIER

 




 

 

Courrier  Recevoir la Newsletter
Textes & illustrations sous COPYRIGHT de leurs auteurs. Traduction/Translation