Courrier  Recevoir la Newsletter
Accueil  Galerie  2003  Le jeudi 5 juin 2003


 

L’alphabet socio-politique
Jacques Villeglé
Une exposition du 7 juin au 13 juillet 2003


par Florence BEAUGIER,    

 

DANS LA MEME RUBRIQUE :

Jacques Villeglé
Exposition Romain Slocombe
Une exposition d’Olivier CABAN


 

Partenaire de Raymond Hains au début des années 50, fondateur du mouvement des Nouveaux Réalistes dont feront partis César, Arman, Christo, Klein, depuis plus de 50 ans, Jacques Villeglé, le « ravisseur » d’affiches, s’ingénie à prélever des lambeaux d’évènements, d’informations ou d’actualités qui, mis bout à bout, constituent la grande fresque historique de notre époque.

Historien de la vox populi, de la poésie et des déchirements de la rue, Villeglé s’intéresse au sujet. On se souvient des affiches politiques, celles qui parlaient de Mai 68, ou encore des portraits officiels de candidats à la présidence de quelque chose. Toutes ses œuvres portent en elles des témoignages sur notre époque, sur nos mœurs, nos goûts, nos aspirations ; et se présentent, selon le critique d’art Pierre Restany, comme des « relais sociologiques ».

Collecteur et collectionneur des graffitis et lacérations, Jacques Villeglé se place ainsi dans le sillage des artistes romantiques, interprètes de l’âme populaire au XIXème siècle et intermédiaire de l’inconscient collectif.

A partir de 1969, Villeglé crée un alphabet socio-politique. Composé de façon provocatrice avec les symboles récents des forces étatiques, idéologiques, tyranniques et destructrices mais également avec des signes et graphies prélevés sur les murs des villes.
Ce langage socio-politique marque un changement de processus par le réinvestissement personnel de l’artiste dans l’usage d’un répertoire protéiforme et codé, à chaque fois minutieusement réfléchi et mis en scène.
Ce n’est plus l’unité du monde, l’universalité et l’immédiateté dans l’espace de grands formats lacérés qui motivent l’artiste, mais d’avantage l’unité des civilisations et l’épaisseur des temps immémoriaux, gravés dans la mémoire collective.

Cette foisonnante traversée des champs de l’écriture inspire à Villeglé une diversification des styles, des supports et des médiums - toiles, tissus, papiers, cartons, kakemonos, tirages informatiques, C.D.R.O.M, ardoises d’écoliers. Petits ou grands formats portent les mots et les phrases prélevés ou transcrits en alphabet villegléen, brouhaha de signes, brouillage des consciences.

Invité à la librairie-galerie La Mauvaise Réputation, Jacques Villeglé nous fait non seulement l’honneur de sa présence mais nous offre une exposition créée spécialement pour le lieu dont le thème est : La Mauvaise Réputation. Seront donc visibles pour la première fois à Bordeaux, plusieurs ardoises de citations en alphabet socio-politique, plus diverses œuvres originales créées pour l’occasion.

Ardoises







Série « Oh ma mère ! »






L’Alphabet Socio-Politique



































































DIVERS

Projection d’un film autour des Nouveaux Réalistes - 82.3 ko
Projection d’un film autour des Nouveaux Réalistes
Droits réservés Bertrand Grimault


Présentation du logiciel d’écriture socio-politique - 129.6 ko
Présentation du logiciel d’écriture socio-politique


Jacques Villeglé & Joël Godefroy - 150.8 ko
Jacques Villeglé & Joël Godefroy


Affiche de l’exposition - 58.3 ko
Affiche de l’exposition
50 exemplaires signés et numérotés

Les photos de c’est article sont de Yves et Michèle Di Folco.

 


Florence BEAUGIER

 




 

 

Courrier  Recevoir la Newsletter
Textes & illustrations sous COPYRIGHT de leurs auteurs. Traduction/Translation