Courrier  Recevoir la Newsletter
Accueil  Brèves   Le vendredi 2 février 2018



Vendredi 9 février 2018
Rencontre avec Nicolas Milhé
Lancement de sa monographie

 

DANS LA MEME RUBRIQUE :

Jeudi 29 mars à 19h30
>> PERFORMANCE <<
THE GEORGE TREMBLAY SHOW
Isabelle Fourcade & Serge Provost

Vendredi 9 février 2018
Rencontre avec Nicolas Milhé
Lancement de sa monographie

Bordeaux Galeries Week-end #4
du 1er au 3 décembre 2017

Hors les murs :
Salon CAMERA CAMERA
25 & 26 novembre 2017
Hôtel Windsor (Nice)

Samedi 18 mars 2017
Philippe Mayaux
Rencontre & signature à partir de 16h

Samedi 8 octobre 2016
YAN MORVAN
BLOUSONS NOIRS
Rencontre & dédicace
Exposition

Samedi 11 juin 2016
Rencontre et dédicace avec Thierry Lagalla

10 ANS DE MAUVAISE RÉPUTATION
Une exposition du 16 mars au 15 avril 2013

Taroop & Glabel
Ravissements (suite)

DERNIÈRES RELIQUES AVANT L’ABATTOIR
SOIREE DU 6 MAI 2012

Thierry LAGALLA
Vanité tout n’est que vanité production
Espace A VENDRE, Nice
28.10>3.12.11

Joël Hubaut
Sérigraphie "Vaudou normand"

THIERRY LAGALLA
TOT LO MONDE DI AÌ !
(Everybody says yeah !)

Winshluss / nouvelles sérigraphies
Exposition VILLEMOLLE (81)
Pollen / Monflanquin (47)

ARNAUD LABELLE-ROJOUX
ET LES MAITRES DU MYSTERE
Galerie Espace A VENDRE / NICE

Une exposition de DRAN
galerie d’art Bailly

LO TRIONF DE LA PINTURA
(The triumph of painting)
une exposition de THIERRY LAGALLA

POING DE CROIX
Une exposition de MOOLINEX

Vidéos de Thierry Lagalla
Arnaud Labelle-Rojoux
expo Bonjour monsieur Batman !
Bergerac

JACQUES VILLEGLE
La comédie urbaine

B/W SESSION
On va encore manger froid ce soir
une exposition d’Arnaud Labelle Rojoux

LAGALLA
vendredi 15 février
Lapolitique - Bordeaux

Mïrka Lugosi
Galerie Air de Paris
2 décembre - 20 janvier 2007

Expo Jofo
Ò lo pintre ! / thierry lagalla
Joël Hubaut - Re-mix épidemik
Exposition Jo Brouillon
A voir à Nice :
Exposition OPEN
04 février - 03 mars 2006

Thierry LAGALLA
Dalek & Shepard Fairey (Obey Giant)
Journée Monochrome Jaune - Joël HUBAUT
Une exposition d’Arnaud LABELLE-ROJOUX
Joël HUBAUT
Mini expo Ciou




>>> Vendredi 9 février à partir de 17h

Présentation et signature en présence de l’artiste de sa première monographie "V" publiée par la galerie Samy Abraham.

Nicolas Milhé (né en 1976 à Bordeaux, vit et travaille à Paris) revendique un regard acéré et critique sur une société contemporaine dont il dénonce les propensions au repli et les systèmes de protection érigés en mode de vie. Spécialiste de la manipulation des signes et des insignes du pouvoir, ses œuvres ouvertement politiques ne délivrent jamais pour autant de message frontal et unilatéral.


*********************


Première monographie consacrée à Nicolas Milhé, mettant en avant les préoccupations esthétiques et politiques de l’artiste français à travers deux séries d’œuvres qui questionnent le vocabulaire formel et symbolique de la République. Avec des textes de l’historien Olivier Christin, de l’architecte Eric Lapierre et du musicien Julien Perez.


V
Nicolas Milhé
Textes de Olivier Christin, Éric Lapierre, Julien Perez.
Galerie Samy Abraham, Paris.
Edition bilingue (français / anglais)
17 x 24 cm (relié, couv. toilée)
72 pages (ill. coul.)
25.00 €








Nicolas Milhé négocie en permanence la position d’un travail qu’il veille à maintenir entre deux points de tension, politique et esthétique. La première monographie qui lui est consacrée, V revient sur deux séries d’oeuvres emblématiques de l’artiste, RESPUBLICA (2009) et les affiches de campagne et peintures monochromes de la Vème République (2013). Avec les textes d’un historien des institutions (Olivier Christin) d’un architecte (Eric Lapierre) et d’un philosophe et chanteur pop (Julien Perez), V analyse et déconstruit le vocabulaire formel et symbolique de la République pour cerner les derniers lieux où s’exprime encore la chose publique.
La grande installation RESPUBLICA soulève une question centrale, qui rejoint les interrogations des philosophes, des historiens, des politistes sur les formes de la société politique, la nature du gouvernement, la question de l’espace public, de sa monopolisation, de son appropriation ou, au contraire, de sa libération.
La succession des affiches de candidat à l’élection présidentielle nous dit aussi quelque chose de l’étrange paradoxe au coeur des Républiques et des démocraties modernes qui font s’opposer brutalement mais aussi se succéder sans accroc des présidents et chefs de gouvernement. Les peintures monochromes oscillant dans une gamme de bleus « républicains » font face aux affiches de campagne où les candidats, affublés d’un troisième oeil doré par un processus de pression à chaud sur les pages mêmes du livre, semblent avoir été fossilisés en pleine période électorale sous des couches de vernis selon le procédé de passage au tampon, autrement appelé French polish.





 




 

 

 


Courrier  Recevoir la Newsletter
Textes & illustrations sous COPYRIGHT de leurs auteurs. Traduction/Translation